BOOK
NOW
Data di arrivo
Data di partenza
Camere
Adulti
Bambini

Aujourd’hui, gros plan sur Alassio, un village élégant et plein de vie de la rivière ligurienne de Ponente à 15 km de Loano.

Le soleil, la plage sablonneuse de 4 km, les villas luxueuses sur la colline, les « baci » , de typiques cookies au chocolat, le « budello » , île piétonne riche en magasins et la vie nocturne rendent ce village spécial et gai.

 

Une petite touche d’histoire

La fondation d’Alassio remonte au X, Xième siècle, quand naquit Burgum Alaxii, la première agglomération urbaine sur la colline, auprès de l’actuel bourg de la Madone des Grâces.

Au Xième siècle , Alassio était aux mains des moines bénédictins venant de l’île Gallinara, puis sous la domination d’Albenga jusqu’au XVIème siècle.

Durant les premières années du XVIème siècle, suite aux invasions sarrasines, on bâtit les premiers murs d’enceinte.

Alassio passa sous la domination de la République Génoise et prit partie à la guerre contre la France en 1528. Ensuite, il obtint une plus grande indépendance, surtout à un niveau économique. Vers la moitié du XVIème siècle, il devint un très important centre pour les échanges commerciaux avec les autres pays européens. C’était notamment répandu le commerce du corail rouge comme à Cervo.

En 1625, dans une époque de conflits entre Gênes et le Duché de Savoie, Alassio a été envahi par les troupes savoyardes ensuite repoussées par les soldats génois.

Sous Napoléon, Alassio entra dans la République ligurienne et donc annexé au Premier Empire Français.

En 1815, il fut englobé au Royaume de Sardaigne et à partir du 1861 dans le Royaume d’Italie.

D’abord, il entra dans la province de Gênes et le département d’Albenga, suite à la suppression de ceci, entra dans la province de Savone en 1927.

 

A voir à Alassio

 

Le « Muretto »

Le « Muretto » (muret) d’Alassio est sans conteste le symbole du village et l’attraction touristique la plus importanteIl s’agit d’un mur où l’on a apposé des carreaux en céramique aux différentes couleurs et motifs décoratifs avec les signatures des célébrités du spectacle, de la musique, de la littérature et du sport.

L’idée revient à Mario Berrino, patron du café Roma, un café célèbre et historique situé face au Muretto qui soumit le projet à son ami Ernest Hemingway, le célèbre écrivain américain qui fréquentait d’habitude le village. Les premiers carreaux signés par Hemingway, les musiciens du Quartetto Cetra et le guitariste Cosimo Di Ceglie furent apposés sans aucune autorisation municipale, quasi furtivement, en 1953. Cette action ne fut pas suivie par des conséquences disciplinaires, ce qui permit à Berrino de poursuivre son projet d’apposer des carreaux signés par les plus importants et célèbres habitués du bar et du villagePendant les années suivantes, on continua à apposer des carreaux et aujourd’hui il y en a plus de milleAu milieu du mur, on a ajouté une statue en bronze qui représente les amoureux, symbole d’Alassio.

 

Le « Budello »

C’est la promenade piétonne parallèle au littoral où donnent des magasins au dernier cri ou des cafés qui vendent les « baci », les cookies au chocolat.  Depuis là se dénouent plusieurs ruelles qui mènent à la mer ou à la Via Aurelia.

 

Eglise de Sainte Anne aux Monti.

C’est l’endroit où commence l’histoire d’Alassio vers l’an milleIl s’agit d’une église abandonnée mais bien conservée située dans le hameau de Regione Monti. Au milieu d’une végétation luxuriante ressort cette église dont sont encore visibles les fresques du XVème siècle.

 

Les donjons

Il y a beaucoup de donjons édifiés au fil des siècles afin de défendre les habitants des invasions extérieuresIls servaient pour apercevoir les pirates au loin. A remarquer, notamment, le bien conservé donjon sarrasin, bâti par la République de Gênes au XVIème siècle situé au bord de la mer dans le bourg Coscia.

 

Les plages

Pendant l’été, les plagres sont l’attraction principale : un littoral de 4 km avec un sable balnc et fin et bien ders coquilles aménées par la mer au point de rappeler les Caraïbes.